Steven Spielberg


Mon avis.

Je viens d’assister à une projection de presse du film "La guerre des mondes" et je vous livre mes premières impressions dans la suite. Si vous ne voulez pas en savoir trop sur le film avant sa sortie mercredi prochain (le 6 juillet), ne lisez pas la suite, sachez simplement que vous passerez un très bon moment en allant voir ce grand divertissement. Pour ceux qui le souhaitent voici donc mon avis dans la suite.

Avec "La guerre des mondes", Steven Spielberg renoue avec le type de film qu’il avait un peut laisser de coté depuis 1997 et "Le monde perdu, Jurassic Park II". Dans "la guerre des mondes" il nous démontre une fois de plus sa maestria dans le domaine du film d’aventure et de suspens, "La guerre des mondes" est un superbe divertissement dans la lignée des "Jurassic Park" et des "Indiana Jones". Fidèle à ces thèmes de prédilection (la famille, l’absence du père, la fuite) il adapte de roman homonyme en le transformant de manière à servire sa vision de l’histoire et l’approche qu’il souhaite donner à une relation père / enfants. Ne vous attendez pas à une trame totalement fidèle au roman, il s’agit plus d’une libre adaptation même s’il conserve les grandes lignes de l’intrigue ainsi qu’une grande fidélité à l’image que l’on peut avoir des tripodes et de la plante rouge. Le film est avant tout l’histoire d’un père immature (Tom Cruise) qui prend conscience de son rôle de père face à l’adversité. En étant confronté à des événements tragiques, il découvre son âme de père et tente de sauver sa fille et son fils. Il n’est pas question ici du rôle habituel du héros patriotique qui sauve le monde, comme il est trop souvent montré dans les films américains, mais juste l’histoire d’un père ordinaire qui ne sait que faire pour sauver sa vie et celle de ces proches. Depuis "Duel" et "Les dents de la mer" on savait que Steven Spielberg excellait pour faire monter l’angoisse chez le spectateur, et il n’a rien perdu de son savoir-faire. Toute la première partie nous met dans l’ambiance et l’angoisse et l’adrénaline montent au fil du déroulement du film. Vous aurez compris que j’ai beaucoup aimé le film et que je vous incite vivement à aller le voir dès le 6 juillet. Mais, car il y a un mais, je n’ai pas été convaincu par l’interprétation de Tom Cruise, certains vont me dire que c’est à la mode de critiquer Tom Cruise, mais là il m’a franchement déçu. Je trouve que son jeu ne correspond pas au rôle, il n’aborde pas à mon avis suffisamment la transformation que subit son personnage au cours du déroulement de l’histoire. Au départ du film c’est un père de 40 ans totalement immature, presque adolescent qui mûrit jusqu’au dénouement final ou il prend totalement conscience de son rôle de père. Mais je trouve qu’il ne fait pas totalement la transition entre les deux mentalités. Il n’est pas suffisamment distant de ces enfants au début et pas suffisamment proche à la fin. C’est carences dans son jeu sont d’autant plus flagrantes dans les scènes ou il est confronté à ces enfants, et particulièrement à son fils Robbie (Justin Chatwin). Car il faut admettre que les vrais révélations du film se sont bien les enfants. Si vous êtes cinéphile vous connaissez probablement la jeune actrice qui joue Rachel la fille de Tom Cruise, c’est l’incroyable Dakota Fanning, qui du haut de ces 11 ans a déjà démontré à plusieurs reprise ces incroyables dons de comédienne et sa très grande maturité de jeu pour son jeune age. Mais par contre vous ne connaissez probablement pas Robbie (Justin Chatwin), je viens de le découvrir dans ce film et je crois qu’il est promu à un brillant avenir dans le cinéma. Dans chaque scènes ou il est confronté à Tom Cruise il crève l’écran et démontre une qualité de jeu sidérante, ajoutez à cela un physique avantageux, et vous avez devant les yeux un future jeune premier du cinéma ricain. Pour conclure je dirais que ce film n’est certes pas le meilleur de la carrière de Steven Spielberg, mais c’est un très bon cru. Il n’est pas parfait mais bien au-dessus de nombreuses productions actuelles. C’est un grand moment de divertissement et sans aucun doute l’un des succès de l’été.


Cet news a été postée par Dr jones {spielberg@fr.st} le 29/06/2005