drjones.fr l'actualité du réalisateur Steven Spielberg

Minority Report

Minority Report

Fiche technique

Réalisation Steven Spielberg
Production: Steven Spielberg, Fox, Dreamworks
Scénario: Scott Frank ; Jon Cohen
Interprètes: Tom Cruise (Officier John Anderton), Colin Farrell (Ed Witwer), Samanta Morton (Agatha), Max Von Sydow (Lamar Burgess), Kathryn Morris (Lara Anderton), Peter Stormare (Eye Surgeon), Blake Bashoff (Pre-Crime PSA), Spencer Treat Clark (Sean Anderton), Joel Gretsch (Donald Doobin)
Décors: Anne Kuljian
Musique: John Williams
Directeur de la photographie: Janusz Kaminski
Durée cinéma: 145 minutes Couleur

Les USA en 2054, une nouvelle division ultra-secrète anti-criminalité, la division Pre-Crime est en mesure de détecter un criminel avant même qu'il ne commette son crime et procède a son arrestation par anticipation. Des médiums ont remplacé les juges et délibèrent en comités de trois. Si deux sentent qu'un individu est coupable, il sera condamné. L'agent Jon Anderton (Tom Cruise) l'agents vedette de la Pre-Crime découvre au retour d'une mission qu'il est le prochain sur la liste des futurs criminels. Il disparaît de l'organisation et met tout en œuvre pour découvrir les modes de fonctionnement ultra secret de l'organisation et ainsi prouver son innocence .

Pour ce film, Steven Spielberg a adapté une nouvelle de Philip K. Dick, écrivain de science fiction auteur en autres de Blade Runner et Total Recall.





Twentieth Century Fox, qui produit le film avec DreamWorks studio vient d'arrêter la date de sortie de "Minority Report" au 21 juin 2002 dans les salles américaines , pour le week-end de la fête de l'Indépendance, traditionnellement la meilleure date de l'année pour sortir un film. L'autre date clef du calendrier américain, le week-end du Memorial Day (22 mai 2002), est déjà prise par un autre film événement de la Fox, "Star Wars Episode 2". Concurrence en vue entre les deux amis, Georges Lucas et Steven Spielberg.
Minority Report est la sixième collaboration du cameraman Kaminski aves Steven Spielberg après "La liste de Schindler", "Amistad", "Le monde perdu", "Il faut sauver le soldat Ryan" et "A.I. Intelligence artificielle".


Vous ne connaissez pas encore Colin Farrell, pourtant cet acteur irlandais pourrait rapidement devenir la nouvelle star d'Hollywood. En France, on a déjà pu l'apercevoir dans "The War Zone" de Tim Roth et "Ordinary Decent Criminal". Il vient de faire sensation aux États-Unis pour sa prestation dans "Tigerland" de Joel Schumacher (sortie française le 2 mai), et il est très attendu dans "American Outlaws", un western où il incarne le légendaire Jesse James. Après avoir doublé au poteau Jim Carrey et Will Smith pour le rôle principal du polar "Phone Booth" (toujours de Joel Schumacher), il donne la réplique à Bruce Willis dans le drame militaire "Hart's War" de Gregory Hoblit. Et Colin Farrell tourne pour Steven Spielberg, il joue le "frère ennemi" de Tom Cruise dans Minority Report.




Minority Report permet à Steven Spielberg de renouer avec le succès, autant critique que publique après le semi-échec de A.I. Intelligence Artificielle.

La raison principale de ce succès, c’est que fidèle à sa patte et à son talent, Spielberg nous offre un film à grand spectacle mais sans jamais faire dans la surenchère et en restant constamment au service du magistral scénario du film et en se concentrant sur ces acteurs.

Les scénaristes du film ont repris la trame principale de la nouvelle homonyme de Philip K. Dick (nouvelle intéressante mais bien mois riche que le film) en y ajoutant la création très réaliste d’un univers futuriste. Lors de la préproduction du film Spielberg et ses collaborateurs se sont entouré de certains des meilleurs spécialistes en technologie, environnement, maintien de l'ordre, médecine, santé, services sociaux, transports, informatique, etc. afin d’élaborer l’aspect de ce que pourrait être notre quotidien dans 50 ans, le résultat à l’écran est surprenant de crédibilité. L’architecture, les transports, les appartements et les lieux publics ont un aspect futuriste mais ne nous semblent pas étrangers et on se retrouve totalement dans cet univers.

Derrière ce film spectaculaire, Spielberg reviens sur plusieurs de ces thèmes de prédilection et soulève, comme il le fait souvent dans ces films, de vrais problèmes de société.
1 :La justice et la police doivent-ils êtres tout puissant, et peut-on emprisonner une personne pour un délit qu’elle pourrait commettre et cela avant qu’elle n’ait enfreint la loi, que deviens la présomption d’innocence ?
2 :Un autre aspect du film nous amen à nous questionner sur l’évolution de nos sociétés occidentales. Ne sacrifions nous pas notre vie privée en acceptant malgré nous d’être fiché et suivit à la trace ? De plus en plus nos faits et gestes sont régis et suivis par des services informatiques et on peut ainsi quasiment tout savoir de nos habitudes et de notre vie. Lorsque nous effectuons un achat par carte de crédit nous laissons une trace informatique, lorsque nous effectuons une transaction ou un échange d’information sur Internet nous laissons une trace, lorsque nous voyageons en réglant les frais grâce un des moyens de paiement informatique nous laissons une trace. Il est ainsi possible de connaître nos habitudes de consommation de soins médicaux de vacances etc… Sans verser dans la paranoïa il est bon de se poser des questions sur cet état de fait et de veiller à ce que les pouvoirs publics face en sorte que ces évolutions technologiques n’induisent pas une perte des nos libertés fondamentales.
3 :Déja présent dans Jurassic Park et dans Le monde Perdu, le thème de la manipulation génétique est également au centre du film. Les precogs sont en mesure de voir l’avenir suite à une évolution génétique provoqué par l’homme. Comme dans Jurassic Park, Spielberg nous demande de nous méfier des dérives dans les recherches et les expériences scientifiques liées à ce domaine.
4 :La poursuite autre thème au combien présent dans l’œuvre de Spielberg (Duel, Sugarland Express, certaines scènes de Jaws, Jurassic Park, Indiana Jones, E.T.…) est à nouveau présent dans Minority Report. Tom Cruise (John Anderton) parviendra t’il à prouver son innocence et à déjouer le complot avant d’être rattrapé. Ce thème sera également le pilier central du prochain film de Spielberg, Catch Me IF You Can, film qui sort aux USA le 25 décembre et le 3 février en France.
5 :La rupture familiale et les difficultés existentielle qu’elle induit sont également très présent dans Minority Report, la perte de son fils et la séparation d’avec sa femme ont anéanti John Anderton (Tom Cruise). Ce déchirement familiale est un thème récurent chez Steven Spielberg, dans Sugarland Express Lou Jean Poplin (Goldie Hawn) ne supporte plus la séparation d’avec son mari emprisonné, dans E.T. Elliot est très affecté par la séparation de ses parents, dans La couleur Pourpre Spielberg aborde la séparation de deux sœurs, dans Empire du soleil c’est la séparation par la guerre d’un fils et de ses parents, dans Always un couple est brisé par la mort du futur mari, dans Hook Peter Pan doit retrouver ces enfants que Crochet a kidnappé, dans Il faut sauver le soldat Ryan Tom Hanks doit ramener à sa famille le seul fils qui leur reste, dans A.I. un couple tente de retrouver dans un enfant robot leur enfant malade etc…(Spielberg a lui-même été très affecté par le divorce de ces parents)



Concernent l’aspect technique du film, il faut dire que Spielberg utilise une fois de plus les effets spéciaux d’une manière magistrale. Les trucages sont sublimes et indétectables, mais surtout toujours utilisé à bon escient, il ne fait jamais de surenchère et utilise les trucages uniquement au service de son scénario. Pour finir je dirais que ce film est un pur film de Steven Spielberg, une œuvre dense, instructive qui incite à réfléchir. Minority Report est un grand film à voir et à revoir !


Recherche

Le film du moment

West Side Story premier trailer


Suivez nous

Vous pouvez suivre l’actualité du site et ainsi rester en contact avec tout ce qui concerne Steven Spielberg sur Twitter, sur la page Facebook et aussi avec le flux RSS


Sur le net

Aidez l'association perce neige

Vos commentaires

comments powered by Disqus