drjones.fr l'actualité du réalisateur Steven Spielberg

Steven Spielberg : Biographie -partie 2-

C'est grâce au succès de "Duel" que Spielberg se voit confier la réalisation de "Sugarland express" qui sera son premier film tourné spécialement pour le cinéma, mais le film ne convainc pas son public. L'année suivante sera très différente, "Les dents de la mer" fait un triomphe et dépasse largement toutes les espérances des studios. Confirmation rapide avec "Rencontre du troisième type" qui assoit définitivement Spielberg dans le peloton des réalisateurs sur lesquels Hollywood doit compter. C'est alors qu'il est confronté pour la première fois à un échec total, "1941" sera en effet boudé par le public, assassiné par la critique, et le budget de tournage devient vite ingérable et le dépassement est énorme (26,5 millions de Dollars au lieux des 4 millions prévus au départ). Heureusement Spielberg ne se laisse pas démonter et tire un enseignement de cette expérience, car depuis aucun de ces films n'a subit de dépassement de budget. Il décide alors, avec son ami George Lucas, de mettre au point "Les aventuriers de l'arche perdu", qui verra le jour en 1981 avec un succès retentissant qui incitera Spielberg et Lucas à réaliser deux nouvelles aventures d'Indiana Jones. C'est alors que sort en 82, le film qui détiendra durant 11 ans le record des recettes aux Etats-Unis (il se fera voler la place par "Jurassic Park")," E.T.".

" 'E.T.' a été un succès non seulement parce qu'il s'agissait d'un trés bon film, mais parce que le monde était prêt à recevoir un film pacifique de ce genre. L'espoir régnait, et E.T. a profité des bénéfices économiques d'un pays florissant."

En 1984 la deuxième aventure du Docteur Jones sort sur les écrans, "Indiana Jones et le temple maudit", produit par AMBLIN, société fondée par Spielberg, Kathleen Kennedy et Frank Marshall. Grâce à tous ces succès consécutifs, il se lance dans une aventure plus personnel et réalise "La couleur pourpre", le film permettra enfin à Spielberg de faire reconnaître son talent par les critiques et par ces pairs qui le nomineront onze fois aux Oscars. Ce film plus intimiste que les précédents lui permet de démontrer de réels talents de directeur d'acteur au delà des talents de raconteur d'histoires, qu'on lui connaissait déjà.

Il persévère dans des sujets plus personnelles avec "Empire du soleil", qui ne recevra pas l'accueil qu'il méritait. Le tournage d'Empire du soleil s'étant révélé dur pour Spielberg, qui n'en garde pas un bon souvenir même s'il adore le film, il réalise alors le troisième volet des aventures d'Indiana Jones. "Indiana Jones et la dernière croisade" triomphe une fois de plus sur les écrans du monde entier, il rassemble pour la première fois Harrison Ford et Sean Connery. La présence de ce grand comédien est une première dans un film de Spielberg qui n'a pas l'habitude d'employer des stars dans ses films. Son film suivant, "Always" était un projet qui lui tenait à coeur depuis neuf ans. Il souhaitait être totalement prêt et avoir un scénario très solide, car le film s'inspire de "Un homme nommé Joe" de Victor Fleming et il souhaitait pouvoir être fier de la comparaison. Puis il réalise "Hook", une libre adaptation de l'histoire de Peter Pan dont il avait acheté les droits en 85, il enchaîne avec "Jurassic Park".





Fiche écrite par Dr jones le 13/05/2002 (lu 12493) - Imprimer cette fiche

Recherche

Le film du moment

West Side Story premier trailer


Suivez nous

Vous pouvez suivre l’actualité du site et ainsi rester en contact avec tout ce qui concerne Steven Spielberg sur Twitter, sur la page Facebook et aussi avec le flux RSS


Sur le net

Aidez l'association perce neige